Les instruments

Batterie

Une batterie est un ensemble de fûts, cymbales, et autres percussions utilisé dans la plupart des genres musicaux actuels pour marquer le rythme. Avec la guitare, guitare basse, la contrebasse ou encore les percussions, la batterie fait partie de la section rythmique d’un orchestre ou d’un groupe de musique.

Chant

Le chant représente l’ensemble de la production de sons musicaux  à l’aide de la voix.

Clarinette

La clarinette est un instrument de musique à vent  de la famille des bois caractérisée par son anche simple et sa perce quasi cylindrique. Elle a été créée vers 1690 par Johann Christoph Denner à Nüremberg  sur la base d’un instrument à anche simple plus ancien : le  chalumeau. La clarinette soprano (en si\flat) est le modèle le plus commun. 

De tous les instruments à vent , la clarinette possède la plus grande tessiture avec trois octaves plus une sixte mineure, soit 45 notes en tout. Elle se décline en une famille d’instruments, depuis la clarinette contrebasse jusqu’à la clarinette sopranino, couvrant ainsi toute l’étendue d’un orchestre symphonique. À l’exception des percussions, la clarinette est l’instrument qui possède la plus grande famille. Son timbre chaud dans le registre grave, peut s’avérer extrêmement brillant voire perçant dans l’aigu.

On utilise la clarinette dans la musique classique et traditionnelle  ainsi que dans le jazz. 

Cymbalum

Le cymbalum est un instrument à cordes frappées faisant partie de la famille des cithares sur table. On l’appelle aussi le piano tsigane.

Cet instrument dont l’origine remonte au santour perse vers le XIIème siècle. Il fut certainement apporté par l’avancée de l’Empire Ottoman accompagné de sa musique savante, et aussi d’une part par les cymbalistes tsiganes, peuple migrant depuis l’Inde , et d’autre part par la diaspora juive.

Formé d’une caisse de résonance en bois en forme de trapèze, sur laquelle reposent des séries de chevalets (soudés généralement), il est serti d’une centaine de cordes métalliques, frappées à l’aide de petits marteaux ou mailloches tenus entre les doigts. L’accord est le plus souvent, chromatique.

Eveil musical

Une activité épanouissante, développant l’écoute, la mémoire, favorisant l’expression et la créativité…

La musique est un langage et un art dont l’apprentissage suit le même développement que celui d’une langue maternelle.Il s’agit donc par une imprégnation active et réceptive du monde sonore de permettre à l’enfant de “sentir” la musique afin de s’approprier, quand le moment en est venu, les codes du langage musical.

L’apprentissage est progressif et ordonné.
L’improvisation stimule le plaisir, l’expression, la sensibilité, la créativité.
Le travail sur le rythme développe la motricité.
Le travail sur l’écoute de soi, de l’autre, du groupe, développe la socialisation.

 

Flûte à bec

Flûte à bec ou flûte douce. C’est une flûte composée d’un bec dans lequel on souffle et qui dirige la lame d’air contre un biseau. Une partie de l’air fait est récupérée par le tuyau, le reste est rejeté à l’exterieur. La coupure de la lame d’air par le biseau produit le sifflement. On dit aussi flûte à fissure. La fabrication de la flûte à bec est attestée au Moyen-Âge

 

La renaissance est l’âge d’or de la flûte. L’artisanat de la lutherie de flûtes se développe en Italie, à Venise et dans le Région d’Anet dans l’Eure. On fabrique trois instruments de la famille des flûtes traversières, neuf dans celles des flûtes à bec qui vont de 10 cm de longueur à 2,6 m., des fifres (petite flûte traversière rudimentaire)

Au début du XVIIe siècle, la recherche expressive en musique dédaignera quelques temps la flûte au profit des cordes et des instruments à anche. Mais dès la fin du XVIIIe siècle, la lutherie des  flûtes à bec et traversières est adaptée pour fournir des flûtes adaptées aux goûts nouveaux. Mais on préfère préfère la flûte  traversière, plus souple et plus sonore à la flûte à bec (douce).

Formation musicale

La formation musicale (ou le solfège) est l’étude des éléments permettant de lire, écrire, jouer ou chanter une partition.

C’est une méthode faite d’exercices progressifs de lecture et d’écriture musicale.

 

Guitare

La guitare, une bien longue histoire… On fait remonter les premières traces de cet instrument vers 3000 av. J.-C., en Perse. Le mot « guitare » est une combinaison de deux mots : Guit qui provient du sanskrit Sangîta  signifiant « musique », et la seconde partie târ, purement persan qui signifie « corde ».

La guitare n’apparaît en Europe qu’au IXe siècle, certainement introduite via l’Espagne où les peuples Arabes et Berbères franchissaient la Méditerranée en apportant leur spécificités culturelles. La forme moderne a connu différentes évolutions, de la guitare latine et mauresque, en passant par la vihuela.

Bien évidemment les premières guitares étaient bien différentes de celles que nous connaissons aujourd’hui : généralement les cordes étaient doublées, le corps était très court et le manche comportait rarement plus de 8 frettes.

C’est au XVIe siècle que paraissent les premiers recueils pour guitare. Même le roi Louis XIV jouait de la guitare et organisait des concerts privés.

Cet instrument populaire aux innombrables possibilités d’expression est exploité par de nombreux et différents styles de musiques dans le monde. Son répertoire très vaste comprend les musiques anciennes et baroques (de Visée, Bach), la musique classique, la musique romantique espagnole (Tarrega), les musiques latines d’ Amérique du Sud, les musiques brésiliennes, cubaines.

La guitare flamenca lui est apparentée, bien que s’en différenciant sur de nombreux points (construction, technique de jeu, sonorité).

 
Guitare électrique

La guitare électrique est un type de guitare qui produit des sons via des microphones captant et transformant les vibrations des cordes en signal électrique. Ce signal peut ensuite être modifié par divers accessoires comme des pédales d’effets avant d’être amplifié et converti en signal sonore par un amplificateur de guitare. 

Contrairement à la majorité des instruments à cordes, la guitare électrique ne doit pas sa sonorité uniquement à ses caractéristiques de lutherie – même si elles demeurent importantes pour la qualité globale du timbre. Grâce aux microphones de cet instrument, s’est développé un nouvel art de la lutherie amenant des formes de guitare parfois très originales.

La guitare électrique est très utilisée dans des styles musicaux divers : le rock, le heavy métal, le blues et le jazz.


Guitare basse

La guitare basse (appelée basse) est un  instrument de musique à cordes amplifié conçu selon le même principe que la guitare électrique.

Depuis les années 1950, la guitare basse a remplacé la  contrebasse dans le rock et la pop.

Depuis les années 1970, la guitare basse est régulièrement utilisée comme instrument soliste, plus particulièrement dans le  jazz fusion.

 
Piano

Le piano est un instrument de musique polyphonique à clavier de la famille des instruments à cordes frappées.

Le nom de l’instrument provient d’une abréviation de piano-forte, nom de son ancêtre du xviiie siècle, lui-même nommé par la possibilité qu’il donnait à celui qui le jouait de nuancer et ainsi de jouer aussi bien piano que forte (de nos jours, on réserve le nom de pianoforte aux instruments anciens, assez différents du piano moderne). Dans certains pays, le piano est encore appelé «pianoforte».

 
Synthétiseur

Un synthétiseur ou trivialement synthé est un instrument de musique capable de créer et de manipuler des sons électroniques au moyen de tables d’ondes, d’échantillons ou d’oscillateurs électroniques produisant des formes d’ondes que l’on modifie à l’aide de circuits composés de filtres, de modulateurs d’amplitude, de générateurs d’enveloppe.

 
Violon

Le violon est un instrument de musique à corde frottées. Constitué de 71 éléments de bois (érable, buis, ébène, etc.)  collés ou assemblés les uns aux autres, il possède quatre cordes accordées à la quinte, que l’instrumentiste, appelé violoniste, peut frotter avec un archet ou pincer avec l’index (en pizzicato). Dans les formations de musique classique telles que le quatuor à cordes ou l’orchestre symphonique, le violon est l’instrument le plus petit et de tessiture la plus aiguë parmi sa famille ; celle-ci inclut l’alto, le violoncelle et la contrebasse. Sa création remonte au XVIème siècle. Très vite popularisé, il occupe une place importante de la musique classique occidentale : les grands compositeurs ont tous écrit pour cet instrument (concertos, musique de chambre, pièces symphoniques…) voire en jouaient eux-mêmes (Bach, Mozart,…), et certains violonistes du XIXème siècle ont acquis une grande renommée, notamment Paganini.


Saxophone

Le saxophone est un instrument à vent appartenant à la famille des bois. Il a été inventé par le Belge Adolphe Sax et breveté à Paris en 1846.

Le saxophone est généralement en laiton, bien qu’il en existe certains modèles en cuivre, en argent, en plastique, voire en or.